Sélectionner une page

Ça y est, notre contrôle par l’inspection nationale est passé ! Ma fille a bien vécu le processus et le compte-rendu écrit que nous avons reçu hier nous indique que son niveau est tout à fait satisfaisant.

Comme c’était notre première année d’instruction en famille et que nous n’avions jamais eu ce genre de contrôle, j’étais un peu curieuse (et parfois inquiète) de savoir si ce que nous avons mis en place cette année conviendrait. Apparemment, c’est le cas. Petit bilan.

Comment s’est passé le contrôle ?

Pour ce contrôle, nous étions convoqués dans une école de la grande ville d’à côté avec tous les autres enfants IEF du coin, ce qui fait que ma fille a retrouvé ses copines et qu’elle était tout à fait à l’aise. Les enfants étaient tous ensemble dans une salle avec une conseillère pédagogique qui leur a donné des exercices de français et de mathématiques et discuté avec eux de ce qu’ils faisait à « l’école à la maison ». Quelques jours auparavant, au téléphone, celle-ci avait été très rassurante. Elle m’avait notamment demandé de prévoir beaucoup de temps des fois que ma fille en ait besoin, car elle ne voulait surtout pas la stresser ni la presser. En personne, elle était très gentille avec les enfants.

De mon côté, je suis allée boire un café avec les autres parents, après qu’on nous ait gentiment demandé de partir. A mon retour, j’ai eu un compte-rendu très rapide (5 mn) de la part de la conseillère pédagogique (RAS, sauf que ma fille écrit lentement et devrait plus s’entraîner) et encore plus rapide de la part de ma fille (RAS, « c’était facile »).

Qu’a-t-on fait cette année ?

Comme je te le disais il y a quelques mois, nous ne suivons pas de programme défini et les apprentissages se font de manière informelle, que ce soit dans le cadre de notre vie de famille ou à l’occasion de la lecture d’un livre. Comme en plus ma fille utilise très peu de supports écrits, j’ai pris le parti de noter ce qu’on faisait au jour le jour, chaque soir, pour m’en souvenir et pouvoir justifier de nos activités si besoin.

Quelques jours avant le contrôle, j’ai passé en revue toutes mes notes et pondu un petit (ok, pas si petit que ça !) document assez détaillé qui liste toutes nos activités, sur le modèle de ce que fait Add Fun and Mix. J’ai ensuite envoyé ce document par email à l’inspectrice. (Voici le document à télécharger ici.)

Je ne sais pas s’il a été lu par quelqu’un à l’Éducation Nationale, mais peu importe. Le simple fait de faire ce document m’a fait énormément de bien !

J’ai souvent l’impression de ne pas faire « assez », que ce soit dans mes projets pro ou perso. Et pour ne pas changer, en cette fin d’année, j’avais l’impression de n’avoir rien fait d’intéressant du tout… jusqu’à ce que je rédige ce document ! Car on en a fait, des choses ! Une foultitude de projets et d’apprentissages divers et variés. Ça valait le coup de le rédiger rien que pour la tranquillité d’esprit que ça m’a apporté.

(Au passage, c’est aussi un des grands bénéfices des vidéos « Quoi de neuf » mensuelles : elles me permettent de me rendre compte chaque mois de tout ce qu’on a accompli.)

Petit bilan de cette première année d’IEF

Globalement cette première année d’instruction en famille a été une vraie réussite. C’était même bien plus facile que je ne me l’imaginais, très fluide. Mes filles sont plutôt très autonomes et me laissent beaucoup de temps libre pour mes propres projets. Elles ont des amies, jouent beaucoup entre soeurs, aussi, et s’ennuient juste ce qu’il faut pour créer sans cesse de nouveaux jeux et activités. Elles sont épanouies et ça se voit !

De mon côté, je m’amuse beaucoup à leur proposer de nouvelles choses, à leur lire des histoires et à apprendre avec elles en déroulant le fil à la suite d’une histoire ou d’une question. Pour moi, c’est un peu comme retourner à l’école, mais pour apprendre uniquement les sujets que j’aime.

Comme je te disais, la plupart de nos apprentissages sont informels. Mon rôle consiste à leur proposer de nouvelles découvertes comme je leur propose de nouveaux goûts quand je fais à manger. Après avoir tâtonné un peu en début d’année, nous avons fini par instaurer un moment de lecture matinal. Nous l’avons baptisé le « petit dèj magique » parce que nous lisons assez souvent un chapitre de la série Cabane Magique (et aussi parce que n’importe quoi de « magique » donne plus envie, non ?), mais c’est inspiré des « Morning baskets » des homeschoolers américains (le côté biblique en moins).

Je sélectionne une pile de livres à la bibliothèque, souvent des histoires de fiction qui permettent d’ouvrir sur un autre sujet, comme celui-ci sur la mine ou celui-ci qui initie aux engins de Léonard de Vinci, mais aussi des livres documentaires drôles ou décalés, comme celui-ci sur les problèmes mathématiques. Je choisis les thèmes en fonction de leurs centres d’intérêts, de ce que moi j’ai envie d’apprendre (y a pas de raison qu’elles soient les seules à s’amuser !), et parfois aussi de ce qui est au programme. (En général, je suis comme une dingue, à la bibliothèque, et je prends toujours trop de livres, mais c’est bien, comme ça elles ont du choix !)

Les filles choisissent parmi ces livres (ou n’importe quel autre livre à disposition dans la maison) ceux qu’elles ont envie de lire ce jour-là, on les lit ensemble et si l’envie ou le besoin se fait sentir, on approfondit et on déroule le fil, comme ici avec Hokusai et ici avec Westminster.

Parfois le petit dèj magique dure 20 minutes, parfois il dure 3 heures. Dès qu’elles décrochent, on arrête. Parfois, aussi, on arrête parce que j’en ai marre de lire (après 1h30 de lecture à haute voix, en général, je sature…). En moyenne, le petit dèj magique a lieu 3 fois par semaine. C’est un petit rituel que j’aime beaucoup et qui me permet d’être sereine sur la quantité de « scolaire » que je glisse dans une semaine.

Dernièrement, je leur ai proposé d’ajouter un jeu de société à faire ensemble au petit dèj magique. On verra comment ce rituel va évoluer au cours de l’année prochaine.

Quoi qu’il en soit, on est prêtes pour une nouvelle année d’école à la maison !