Oisons adoptés !

Je te présente nos nouveau petits oisons !

(Dans le genre bébé animal, celui de l’oie est clairement un des plus moches, mais ils sont bien mignons quand même !!)

Notre oie était toute seule depuis un moment car ses compagnons ont été tués par des prédateurs cet hiver. La pauvre s’était mise à pondre, puis à couver des oeufs (non-fécondés, du coup) et on avait dû lui enlever pour qu’elle ne se fatigue pas pour rien. C’était un peu triste…

Après avoir tenté en vain de trouver des oeufs d’oie fécondés que je pourrai glisser sous elle, j’ai été acheté des oisons déjà éclos chez le marchand de volaille vivante au marché : un bébé jars et 2 bébés oies.

On les a ramenés dans une boîte en carton et attendu le soir pour coller cette nouvelle marmaille à l’oie, une fois celle-ci rentrée dans son nid pour la nuit. Elle les a vite adoptés et a commencé à les couver juste comme il faut. (Les oies ont un instinct maternel très développé et le risque est qu’elles étouffent leurs petits avec tellement d’amour. Mais là, nickel !)

Une adoption bien réussie !! (C’était un moment bien émouvant, même mes ados étaient tout chose !)

Puis on a déplacé « l’oisier » (c’est comme ça qu’on a surnommé le petit abri mobile qu’on a fabriqué pour les oies) dans l’enclos des poules pour limiter les attaques de renard sur ces petites bêtes pas bien débrouillardes. Quand ils seront plus grands, on les laissera sans doute en liberté la journée pour qu’ils « tondent » l’herbe autour de la maison, là où on ne met pas les chèvres et brebis.