Sélectionner une page

En ce moment, je suis en manque de lumière, fin fond de l’hiver oblige. J’essaie donc de passer un maximum de temps dehors dans le jardin. Un peu d’activité physique et un peu de luminothérapie naturelle dans un joli package qui me permet accessoirement de tailler mes rosiers et framboisiers. Ça me permet de préparer la nouvelle saison tout me faisant un peu de bien au moral. Tout bénèf.

Côté cuisine, je mise sur des plats qui sont à la fois facile à faire à l’avance pour que je puisse profiter au maximum de mon temps dehors sans me soucier de l’heure du repas, mais aussi bien consistants pour me réchauffer en rentrant (en général une fois que le soleil est déjà parti, que je ne vois plus mon sécateur et que je crains pour l’intégrité de mes doigts).

Et ce « cassoulet américain » est parfait. Il est très long à cuire, mais c’est le genre de plat qu’on peut faire le matin en quelques minutes et laisser mijoter toute l’après-midi. Fondant et réchauffant comme un cassoulet français mais plus léger car un peu acidulé, comme beaucoup de plats américains. Personnellement, je le préfère.

Pour le « localiser », j’ai utilisé un gros morceau de lard salé produit localement et une saucisse de couenne, une spécialité du coin (que ma voisine appelle « andouille » mais qui n’a rien à voir avec l’andouillette).

C’est vraiment le plat parfait pour se réchauffer jusqu’au fond du bidon en se félicitant d’un travail bien fait au potager.

Et ne te laisse pas intimider par la quantité d’ingrédients. En fait, c’est tout simple : fais cuire les haricots, fais revenir les oignons et les carottes, ajoute tout le reste et mijote.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 500g de haricots cocos blancs secs (soit environ 1,5 kg cuit)
  • 1 cs de bicarbonate de soude
  • 30g de graisse de canard
  • 1 gros oignon, coupé en petits dés
  • 2 carottes, coupées en petits dés
  • 1 morceau de poitrine de porc salée d’environ 400g
  • 1 saucisse de couenne d’environ 180g
  • 170g de purée de tomate
  • 100ml de vinaigre de cidre
  • 1 feuille de laurier
  • 1 cs de miel de lavande
  • 1 cc de marjolaine séchée
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 5 baies de poivre noir
  • 500ml d’eau

Préparation :

La veille, faire tremper les haricots secs dans 3 fois leur volume d’eau avec le bicarbonate.

Le matin, rincer les haricots et les faire cuire dans une grande casserole avec 2 fois leur volume d’eau pendant 60 à 70 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient tendres mais encore bien formés.

Dans une cocotte à fond épais, faire fondre la graisse de canard sur feu moyen. Faire revenir l’oignon pendant 5 minutes, sans le faire colorer. Ajouter les carottes et faire revenir encore 5 minutes.

Ajouter la poitrine de porc, la saucisse, les haricots cuits et le reste des ingrédients. Le liquide doit largement couvrir tous les autres ingrédients.

Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu très doux pendant 3 à 5 heures. L’idée c’est de mettre le feu assez bas pour que ça n’accroche pas et de le toucher le moins possible pour éviter d’écraser les haricots.

Servir avec de grandes tranches de pain de campagne ou des croutons de pain sec maison.

Remarques :

J’ai utilisé du lard et une saucisse de couenne, mais tu pourrais tout aussi bien remplacer par d’autres morceaux de porc et d’autres saucisses à cuire du style saucisse de Toulouse. Comme la poitrine était déjà salée, je n’ai pas ajouté de sel. N’oublie pas d’ajuster si besoin.

Je préfère faire cuire mes haricots secs moi-même parce que ceux qu’on trouve déjà cuits dans le commerce sont souvent déjà très fondants et se délitent trop facilement pour cette recette. Mais si tu n’as que ça sous la main, ça fonctionnera probablement quand même (mais ça sera peut-être un peu moins joli à la fin).

N’hésite pas à ajouter plus ou moins de piment en fonction des goûts de ta famille. La mienne n’est pas très fan des mets épicés alors j’ai tendance à avoir la main légère, mais tu peux augmenter un peu la quantité pour encore plus de chaleur.

Je préfère toujours faire mijoter dans une casserole (ma plaque de cuisson dispose d’une minuterie super pratique), mais si tu préfères, après une première heure de cuisson, tu peux aussi placer ta cocotte au four pour 2 à 4 heures à 150°C (ou transvaser le tout dans un plat allant au four si ta casserole a des poignées en plastique ou autre). Et bien sûr, tu peux faire réchauffer les restes au four de cette manière.

Je n’ai pas eu le temps de tester parce que ma famille n’en a pas laissé une goutte, mais je suis certaine qu’un reste de cette sauce ferait une soupe merveilleuse en y ajoutant 2 ou 3 carottes en dés, 1 pomme de terre en morceaux, 300ml d’eau, 30 mn de cuisson et en mixant le tout.