Potager et confinement

Ces dernières semaines, malgré le beau temps, le potager n’a pas avancé. Peut-être que ce nouveau confinement et l’absence de mille et un trajets à faire pour emmener unetelle ici et untel là-bas me laissera un peu plus de temps pour m’y mettre. De toutes façons, je sens que je vais vite étouffer à 5 ou 6 dans les 35m2 de notre logement provisoire et que la motivation pour aller m’isoler dans le jardin va arriver facilement !

Nos conditions de confinement sont moins confortables que celles du printemps dernier et la lassitude est là, mais je suis consciente de l’immense chance que j’ai de pouvoir profiter de l’extérieur à tout moment.

Bon courage à celles et ceux qui voient arriver ces prochaines semaines de surproximité familiale avec appréhension voire angoisse