Sélectionner une page

Après le temps particulièrement chaud de février, j’avais peur que les quelques semaines de vacances que j’avais prévues fin mars m’empêcheraient de profiter à fond du printemps chez nous. Heureusement, j’ai eu la bonne surprise en rentrant, de voir que le printemps nous avait attendu. (Il paraît qu’il a même neigé pendant mon absence !).

Le forsythia illumine l’entrée de notre terrain, et j’ai trouvé 2 autres exemplaires de cet arbuste cachés derrière la maison. (Les avais-je loupés l’année dernière ou a-t-il essaimé spontanément depuis ? Mystère.)

À l’automne dernier, après avoir retourné la terre à plusieurs endroits pour planter des arbres, j’en ai profité pour planter des dizaines de tulipes. Elles ont démarré très tôt à cause de la vague de chaleur de février et leur croissance a été ensuite stoppée, si bien que ce sont un peu des tulipes nabot, mais ces taches de couleur sont tout de même d’un bel effet.

Les amélanchiers aussi sont en fleurs.

L’année dernière, on avait pu goûter quelques-unes de ces baies originales et on avait tous adoré ! Ça ressemble un peu à la myrtille, mais avec un goût un peu différent qui est délicieux.

(Même si je te l’accorde, le nom n’est pas forcément très appétissant…)

À l’origine, c’est un arbuste endémique d’Amérique du Nord, et qui a l’air de bien s’adapter en Ardèche. En tous cas les deux spécimens plantés au printemps 2018 (avec ma technique de plantation de débutante de l’époque et pas à la bonne saison, donc…) se portent très bien et j’ai encore plus d’espoir pour les 3 autres que j’ai plantés à l’automne dernier.

On voit également poindre plein de petites feuilles d’orties, qui laissent présager de bonnes petites quiches à l’ortie, chèvre et bleu. On va se régaler !