Sélectionner une page

En ce moment, je plante, je plante, je plante.

J’ai commencé par planter la première vague d’arbres qui est arrivée, et maintenant, j’enchaine sur la centaine de pieds de fraisiers que j’avais commandé à la pépiniériste locale. Et ce n’est pas fini, puisqu’en tout j’ai commandé 88 arbres et arbustes (en plus des 100 fraisiers, donc). Si tu calcules bien, ça fait un paquet de trous à faire !

Je commence à bien maîtriser le process : râtisser, creuser, dépoter, remblayer, arroser, pailler, marquer… Au suivant !

De quels arbres et arbustes s’agit-il, me diras-tu ? Voici une « petite » liste de ce que je vais planter dans mon jardin-forêt cet automne :

  • Amélanchier à feuilles d’aulne (Amelanchier alnifolia) ‘Obelisk’
  • Amélanchier à feuilles ovales (Amelanchier ovalis)
  • Amélanchier du Canada (Amelanchier canadensis) ‘Ballerina’ et ‘Prince William’
  • Arbousier (Arbutus unedo)
  • Arbre aux faisans (Leycesteria formosa)
  • Arbre aux gousses bleues (Decaisnea fargesii)
  • Arbre de Judée (Cercis siliquastrum)
  • Argousier (Hippophae rhamnoïdes) ‘Solo’
  • Aronia à feuilles d’arbousier (Aronia arbutifolia) ‘Brillant’
  • Aronia à fruits noirs (Aronia melanocarpa) ‘Viking’
  • Asiminier (Asimina triloba) ‘Sun Flower’, ‘Prima’ et ‘Georgia’
  • Baie de mai (Lonicera caerula) ‘Atut’, ‘Duet’, ‘Edulis’, ‘Kalinka’, ‘Kamtschatica’ et ‘Kiev’
  • Caraganier de Sibérie (Caragana arborescent)
  • Cassis (Ribes nigrum) ‘Andega’, ‘Oje blanc’, ‘Tenah’, et ‘Titania’
  • Chalef à grandes feuilles (Elaeagnus macrophylla)
  • Chalef d’automne (Eleagnus umbellata)
  • Cerisier (Prunus cerasus) ‘Précoce de la marche’
  • Coing citron japonais (Chaenomeles japonica) ‘Cido’
  • Coing de Chine (Pseudocydonia sinensis)
  • Coing pomme (Cydonia Aromatnaja)
  • Cormier (Sorbus domestica) ‘Sossenheimer riese’
  • Cornouiller à fleurs (Cornus kousa) ‘Big apple’
  • Cornouiller sauvage (Cornus mas) ‘P5’
  • Epine-vinette (Berberis koreana) ‘Red Tears’
  • Feijoa (Acca sellowiana) ‘Apollo’, ‘Coolidge’ et ‘Unique’
  • Figuier (Ficus carica) ‘Brown turkey’ et ‘Précoce de Dalmatie’
  • Goji (Lycium Barbarum)
  • Goumi du japon (Elaeagnus multiflora)
  • Groseiller (Ribes rubrum) ‘Blanka’ et ‘Versaillaise blanche’
  • Jujubier / Dattier chinois (Ziziphus jujuba) ‘Lang’
  • Kiwaï (Actinidia arguta) ‘Ananasnaya’, ‘Cherry Bomb’, ‘Geneva’, ‘Issaï’, ‘Jumbo’, ‘Ken’s Red’, ‘Missionnaire’, ‘Purpurna Sadowa’, ‘Vitikiwi’ et ‘Weikii plus’
  • Kiwi de l’Arctique (Actinidia Kolomikta)
  • Micocoulier (Celtis australis)
  • Mûrier blanc (Morus alba) ‘Blanc violacé Emmanuel’ et ‘Kokuso’
  • Mûrier noir (Morus nigra) ‘Wellington Mulberry’
  • Myrtille à corymbe (Vaccinium corymbosum) ‘Berkeley’, ‘Early Blue’, ‘Ivanhoé’ et ‘Patriot C3’
  • Myrtille américaine (Vaccinium ashei) ‘Southland’
  • Nashi (Pyrus pyrifolia) ‘Nijisseiki’
  • Néflier d’Allemagne (Mespilus germanica) ‘Belle de grand lieu’
  • Noyer (Juglans regia) ‘Franquette’ et ‘Kirschnuss’
  • Olivier de bohême (Elaeagnus angustifolia)
  • Pacanier (Carya illinoinensis) ‘Delmas’ et ‘Mohawk’
  • Pêche sanguine vineuse (Prunus persica)
  • Plaqueminier (Diospyros virginiana) ‘Costata’, ‘Fuyu’ et ‘Meader’
  • Poivrier des moines / Gattilier (Vitex Agnus-Castus)
  • Poivrier du Sichuan (Zanthoxyllum Piperitum)
  • Poivrier Timut / Poivrier pamplemousse (Zanthoxylum armatum)
  • Prunier (Prunus domestica) ‘Mirabelle de Nancy’, ‘Reine-Claude Dorée’ et ‘Reine-Claude du Pouget’
  • Ragouminier (Prunus tomentosa)
  • Vigne (Vitis vinifera) ‘Isabelle’

(Tu remarqueras que j’ai un peu craqué mon slip sur les kiwaïs et les baies de mai. Je ne sais pas ce qui m’a pris, surtout sachant que je n’ai même jamais goûté les baies de mai… M’enfin.)

Les journées où il ne pleut pas étant à la fois rares et courtes en ce moment (rapport à la saison et à la pluie), ça m’arrive de finir un peu tard, arrosoir à la main et lampe au front.

Mais mes journées ne sont pas que terreuses ! Car, inspirée par ma première expérience de marquage des arbres à greffer, j’ai trouvé un moyen de marquer l’emplacement de mes arbres qui est toute jolie : j’enroule de la laine (récoltée, filée et teinte ici même en Ardèche) bien serrée autour de piquets de bois d’un mètre de haut environ (récoltés eux aussi on ne peut plus localement, ici même sur notre terrain !).

Résultat : un petit effet yarnbombing qui est à la fois original, écolo, et très efficace. Mes bébés arbres ont beau être quasi invisibles, tout chétifs et défeuillés qu’ils sont au milieu de la broussaille, ils sont bien protégés par leurs petits piquets laineux rose fluo. Grâce à eux, nous avons déjà évité plusieurs accidents d’écrabouillage malencontreux par des bottes enfantines !