Prunes rôties à la lavande - De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Comme nous sommes six à table au quotidien (y compris 2 adolescents qui dévorent tout ce qui n’est cloué à la table), le frigo ne reste jamais plein très longtemps. Parfois, j’avoue, j’ai l’impression de passer 80% de mon temps à faire les courses et les 20% restant à répondre à la question « quand est-ce qu’on mange ? ».

Alors quand j’ai vu de belles cagettes de quetsches au marché et que le producteur m’a dit « ce sont les dernières, profitez-en », j’en ai pris deux. À 8 kilos la cagette, ça nous faisait 16 kilos de quetsches à manger. Oups.

Même avec mes gros mangeurs de fruits, 16 kilos, ça fait quand même beaucoup. Résultat, on a mangé des quetsches à chaque repas pendant une bonne semaine.

On a commencé par les dévorer fraîches, bien sûr (elles étaient délicieuses !!), puis on a fait quelques compotes, une tarte ou deux. Mais au bout de quelques jours, je commençais à en avoir un peu marre alors je suis passé à quelque chose d’un peu plus créatif. Comme ces quetsches rôties à la lavande. Un vrai délice !

Prunes rôties à la lavande - De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

La lavande, ce n’est pas ça qui manque ici. Il y a 6 ou 7 plants dans notre jardin et ils donnent énormément. À la fin de cet été, j’ai cueilli et fait sécher 2 gros bocaux plein de fleurs de lavande. On s’en sert au quotidien pour faire des tisanes, mais je commence aussi à m’en servir pour parfumer les desserts. J’aime l’idée d’utiliser des herbes aromatiques et des épices qui ne viennent pas de l’autre bout du monde.

Prunes rôties à la lavande - De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

C’était tellement bon que mes enfants m’ont demandé d’en refaire… mais j’ai tout de même préféré congeler les 3 ou 4 kilos restant pour cet hiver. Faut quand même pas pousser mémé dans une cagette de quetsche. Trop de quetsche tue la quetsche.

Prunes rôties à la lavande - De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 16 quetsches
  • 2 cc de fleurs de lavande
  • 30 g de miel de lavande
  • 100 ml d’eau

Préparation :

Fendre en 2 chaque quetsche, enlever le noyau et disposer les fruits sur une plaque allant au four, peau vers le bas. Parsemer de la moitié des fleurs de lavande et enfourner à 170° pendant une heure.

Pendant ce temps, faire chauffer l’eau, le miel et le reste de lavande dans une casserole couverte. Lorsque le mélange bout, retirer du feu et laisser infuser pendant 10 minutes. Filtrer avec une passoire à thé pour retirer les fleurs.

Lorsque les quetsche sont cuites, les arroser du sirop de lavande. Servir chaud ou tiède en dessert. (Mes filles ont aussi bien aimé manger le reste froid, au petit déjeuner.)

Variantes et adaptation :

Cette recette fonctionnera très bien aussi avec d’autres sortes de prunes ainsi qu’avec des abricots.

Si tu n’aimes pas l’idée de manger les fleurs de lavande (ça peut paraître bizarre quand on a pas l’habitude), n’en parsème pas les fruits avant de les enfourner. Contente-toi de les arroser à la sortie du four avec le sirop aromatisé.

À l’inverse, si tu aimes voir les fleurs de lavande dans les assiettes, tu peux aussi servir le sirop sans le filtrer, mais tu dois alors le servir rapidement. Ne le laisse pas infuser trop longtemps pour éviter qu’il prenne un goût trop fort.

Si tu ne trouves pas de fleurs de lavande fraiches, tu peux utiliser des tisanes en vrac ou en sachet pour aromatiser le sirop.

J’utilise du miel de lavande car c’est le miel local qui a le goût le plus neutre, mais n’importe quel miel pas trop corsé dont tu aimes le goût fera l’affaire. Je vois bien cette recette avec un miel d’acacia ou un miel d’oranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.