Sélectionner une page

Il y a des légumes qui ne plaisent pas à tout le monde, chez nous. L’endive, notamment, est assez mal aimée. Il n’y a guère que mon mari et moi qui les apprécions et je me garde bien d’en faire quand les enfants sont là pour éviter les « c’est pôôô bon » et autres « y a autre chose à manger ? » incessants.

J’ai plutôt tendance à réserver les chicons pour nos repas du midi, quand notre marmaille est à l’école et qu’on est juste tous les deux en amoureux. (Aaaah l’endive. Le repas des amoureux par excellence. Non ?)

En général, on les déguste plutôt en salade, mais cette fois, j’avais envie de changer un peu et de les manger cuites. Le problème, c’est que j’ai de très (très très) mauvais souvenirs des infâmes endives au jambon de la cantine. (Tu sais, celles que d’affreuses rombières sans coeur t’obligeaient à ingurgiter pour avoir le droit à ton dessert ?)

Du coup, j’ai préféré y aller doucement. Ok pour des endives cuites, mais mangeons-les plutôt tièdes. En salade, par exemple. Et halte à la béchamel et au mauvais jambon. J’ai préféré opter pour une sauce à la fois piquante, grâce à la moutarde de Dijon, et un peu sucrée, grâce à quelques pruneaux.

Avec des endives caramélisées au four, le résultat était top. À essayer d’urgence si tu es fan de chicon (ou si, comme moi, tu as envie d’oublier tes cauchemars de cantine).

Ingrédients pour 3 personnes :

  • 3 endives
  • 3 cs d’huile d’olive
  • fleur de sel

Pour la sauce :

  • 5 pruneaux dénoyautés (environ 50g)
  • 2 cs de vinaigre de cidre
  • 1 cs de moutarde forte de Dijon
  • 4 cs d’huile d’olive
  • 3 cs d’eau
  • sel, poivre
  • persil frisé (facultatif)

Préparation :

Préchauffer le four à 200°C. Couper les endives en deux dans le sens de la longueur. Enlever le coeur et couper l’extrémité (dans cet ordre-là, c’est plus simple à faire). Badigeonner d’huile et placer face coupée vers le bas sur une plaque allant au four, éventuellement sur du papier sulfurisé. Parsemer de fleur de sel et enfourner pour 30 minutes environ, ou jusqu’à ce que les extrémités des endives soient bien colorées.

Dans un bocal (genre bocal à confiture), placer les pruneaux, la moutarde et le vinaigre de cidre. Mixer avec un mixeur plongeant en ajoutant l’huile petit à petit, puis l’eau. Saler, poivrer, goûter, recommencer. À la fin, incorporer le persil haché à la sauce avec une cuillère.

Placer les endives tièdes sur un plat et napper de sauce. Servir immédiatement ou à température ambiante.

Remarques :

Si l’amertume des endives te dérange, tu peux les transpercer à plusieurs reprises avec un pic à brochette et les plonger 2 ou 3 minutes dans de l’eau bouillante (sans le pic à brochette, qui ne sert qu’à faire des trous). Cela aura pour effet de les adoucir. Puis égoutte-les et laisse-les refroidir avant de les couper en deux et de les faire caraméliser au four comme précisé plus haut.

Si tu n’as pas de mixeur plongeant, tu peux aussi faire la sauce dans un mixeur normal. Si tu n’as pas de mixeur normal non plus, tu peux demander un mixeur au Papa Noël monter la sauce avec un fouet, sans les pruneaux, puis hacher les pruneaux avec un couteau et les incorporer à la fin.